III - Des modifications de la perception sonore

A) Surdités

 On distingue plusieurs types de surdité : les surdités de transmission, les surdités de perception, et les surdités mixtes. 

Une surdité correspond à une hypoacousie. Lors de la perte complète d'audition, on parle cependant de cophose ou d'anacousie. Enfin, l'hyperacousie traduit une hypersensibilité de l'oreille, ce qui rend certains sons intolérables pour l'individu atteint. 

  

    1 - Surdité de transmission

Tout problème situé au niveau de l'oreille externe ou moyenne qui empêche la transmission correcte du son est appelé surdité de transmission. Elle peut survenir à tout âge, mais elle peut être traitée. Cette surdité est généralement assez faible ou moyenne, avec une perte de 25 à 65 decibels.

 Il s'agit donc d'un bloquage de l'information sonore, soit au niveau de l'oreille externe comme un bouchon de cérumen ou un corps étranger, soit au nivau de l'oreille moyenne, avec un problème touchant le tympan, comme une otite,  ou les osselets, comme une perturbation du fonctionnement des liaisons entre les ossselets ou une calcification (fixation de sels de calcium dans les tissus organiques) qui réduit leur mouvement. 

Voici deux exemples d'altérations de la membrane tympanique, ces photos ayant été prises lors d'une otoscopie à l'Hôpital Robert Debré à Reims. 

 

Tympan droit avec perforation tympanique posterieure muqueuse de la caisse visible Tympan gauche otite chronique avec poche de retraction
 Photo d'un tympan droit avec perforation tympanique postérieure   Photo d'un tympan présentant une otite chronique avec poche de réfraction

 

 Dans certains cas, la surdité de transmission peut être temporaire, l'exemple le plus courant étant le bouchon de cérumen.  Elle affecte surtout la perception des sons graves et peu intenses (chuchotements). Selon l'origine du problème, certains médicaments ou une intervention chirurgicale peuvent se révéler utiles. Le recours à une aide auditive ou à un implant d'oreille moyenne peut également permettre de corriger ce type de surdité. 

 

 

     2 - Surdité de perception (ou neurosensorielle)

La surdité de perception résulte d'un dysfonctionnement au niveau de l'oreille interne ou des voies nerveuses. Dans les deux cas, la transmission de l'information sonore par le tympan et les osselets jusqu'à l'oreille interne n'est pas altérée. Selon l'endroit du dysfonctionnement, on parle d'une surdité de perception cochléaire ou rétro-cochléaire :

 - Il y a surdité de perception cochléaire lorqu'une partie des cellules ciliées est endommagée. De plus, ces cellules ne se renouvellent pas. La cochlée ne peut donc plus transformer l'information sonore qu'elle reçoit de l'oreille moyenne en impulsions nerveuses véhiculées par le nerf auditif jusqu'au cerveau. Selon l'endroit de la cochlée au niveau duquel les cellules ciliées sont endormmagées, la perte auditive sera localisée dans des fréquences plus ou moins aigues : par exemple, si les cellules ciliées de la base de la cochlée sont détériorées, c'est l'audition des sons de fréquences aigues qui est altérée.

 - Une surdité de perception rétro-cochléaire peut également survenir. C'est alors le nerf auditif qui est atteint. Le traitement de l'information est effectué correctement par l'oreille interne mais le nerf auditif est incapable de transmettre les impulsions nerveuses correctement jusqu'au cerveau.

 

Le viellissement de l'oreille interne ou bien des traumatismes sonores peuvent être à l'origine de ces surdités. Elles sont généralement définitives. Cependant il existe des implants cochléaires pour palier à ces déficiences auditives.

  La perte auditive due à une altération neurologique  (au niveau du nerf auditif, des voies auditives, ou du cerveau) peut subvenir à cause d'une maladie, du vieillissement, ou encore suite à un traumatisme crânien. Cela trompe donc notre cortex auditif en introduisant une distorsion dans le message qui l'atteint. De plus, rappelons que si l'oreille n'est plus sensible à certaines fréquences, le cerveau va progressivement les oublier. Il sera donc plus difficile de tenter de restaurer une audition correcte avec un appareillage. 

 

 

     3 - Surdité mixte

On parle finalement de surdité mixte lorsque la surdité de transmission et la surdité de perception sont détectées. En effet une infection importante de l'oreille moyenne peut avoir des répercussions sur le bon fonctionnement de l'oreille interne, par exemple.

Ce type de surdité peut bénéficier des mêmes traitement prescrits pour les surdités de transmission et de perception.

 

Enfin, une surdité peut être unilatérale ou bilatérale

-Une surdité unilatérale conserne une surdité d'une seule oreille.

-Une surdité bilatérale concerne une surdité présente dans les deux oreilles, qui peut être soit symétrique (même surdité) ou asymétrique (une surdité dominante dans une oreille).